Jacques MONOD
Collège
LES PENNES MIRABEAU
 

Dysphasie

samedi 18 septembre 2010, par Administrateur

Dysphasie

 

Définition

Trouble spécifique du développement de la parole et du langage entraînant l’échec d’une acquisition normale du langage réceptif et/ou expressif qui ne résulte pas d’une déficience intellectuelle, d’une déficience sensorielle ni d’un désordre affectif grave.

 

Signaux d’alerte

Expression

  • Troubles de l’élocution : peuvent être massifs
  • Troubles de l’évocation : cherche ses mots, périphrases
  • Langage non informatif : incapable de transmettre une information uniquement par la parole
  • Syntaxe erronée : style télégraphique, difficulté de formulation
  • Langage spontané réduit : évite de parler, de prendre la parole, réponses oui/non

Compréhension

  • Difficulté de compréhension : essentiellement des consignes verbales si absence de contexte, de support concret

 

Tous les enfants dysphasiques ont des problèmes d’apprentissage : les troubles dysphasiques évoluent généralement vers des troubles dyslexiques, dysorthographiques...

 

Troubles associés possibles

  • Trouble d’abstraction
  • Persévération orale, graphique, motrice ; rigidité cognitive
  • Trouble de la perception du temps = difficultés à séquencer
  • Souvent difficultés praxiques : difficultés de perception spatiale (organisation gestuelle, graphisme)
  • Problèmes de comportement en rapport avec troubles de compréhension et d’adaptation à une nouvelle situation
  • Difficultés sociales dues aux troubles du langage

 

Forces et habiletés

  • Désir de communiquer
  • Motivation à apprendre
  • Bonne réussite dans les tâches qui ne requièrent pas de langage (sauf si un trouble praxique est associé)
  • Sens de l’observation aiguisé

Vers qui se tourner ?

  • Le RASED, le service de Santé Scolaire
  • Si en GS un enfant souffre d’un trouble sévère et persistant du développement du langage oral et qu’une prise en charge orthophonique mise en place depuis 1 ou 2 ans s’avère insuffisante, il convient de l’adresser à un Centre du Langage ; solliciter la famille et la psychologue scolaire pour le montage du dossier
  • Le neuropsychologue pour un bilan complet

 

Ce qu’il faut envisager à l’école

  • Essayer de comprendre l’enfant malgré ses difficultés de communication
  • Ne pas culpabiliser la famille, l’enseignant
  • Après diagnostic, le Projet Personnalisé de Scolarisation permettra de préciser les attentes et les objectifs de travail de chacun des partenaires intervenants (enseignants, parents, soignants), de solliciter les aides indispensables (humaines, matérielles)
  • Le choix d’outils pédagogiques appropriés pourra se faire sur les conseils des professionnels du Centre du Langage, en contactant les enseignants de la CLIS, en consultant les sites spécialisés (http://www.coridys.asso.fr et http://www.dysphasie.ch

 

Rééducations indispensables

  • Orthophonie
  • Psychomotricité
  • Psychothérapie
 
Collège Jacques MONOD – Avenue du Capitaine de Corvette Paul Brutus - 13170 LES PENNES MIRABEAU – Responsable de publication : Mme la Principale
Dernière mise à jour : lundi 22 février 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille