Jacques MONOD
Collège
LES PENNES MIRABEAU
 

Dyslexie

samedi 18 septembre 2010, par Administrateur

Dyslexie

 

Définition

Difficultés sévères et durables d’acquisition du langage écrit chez des enfants d’intelligence normale, sans troubles sensoriels ni désordres affectifs graves. Les recherches les plus récentes font l’hypothèse de troubles cognitifs multiples à l’origine DES troubles dyslexiques. Un retard "simple" d’apprentissage peut s’apparenter à des troubles dyslexiques.

 

Signaux d’alerte

Les erreurs de lecture ne sont pas spécifiques, par contre leur fréquence et surtout leur persistance sont caractéristiques :

  • Grande lenteur dans toutes les activités comprenant de l’écrit (lecture ou écriture) d’où impossibilité de traiter un devoir en entier
  • Ecriture peu lisible dans son contenu et sa forme (graphisme, orthographe et segmentation des mots)
  • Difficultés d’organisation, besoin de repères
  • Problèmes pour se situer dans le temps, pour établir une chronologie
  • Fatigabilité
  • Gêne par le bruit qui perturbe la concentration
  • Difficultés à lire, lenteur, erreurs sonores, paralexie (tabac/table), erreurs visuelles (p/q...)
  • Orthographe très défaillante
  • Meilleures performances à l’oral, compréhension supérieure lorsque l’énoncé est oralisé
  • Capacités d’apprentissage normales si on passe par une autre modalité que l’écrit

 

Troubles associés possibles

  • Retard de langage et de parole
  • Troubles du regard (balayage, fixation, convergence, saccade, ...)
  • Troubles de discrimination phonémique (ta/da...)
  • Problèmes temporo-spatiaux (ordre séquentiel, se diriger sur un plan)
  • Difficultés de latéralisation.
  • Agitation, inattention, renoncement, indifférence...

 

Vers qui se tourner ?

  • La psychologue scolaire pour connaître la marche à suivre en vue d’un diagnostic
  • L’orthophoniste pour un bilan (prescription médicale)
  • L’orthoptiste (idem)
  • Vers le Centre du Langage (Grenoble ou Cognin) ou en libéral, pour un bilan neuropsychologique complet

 

Ce que l’on peut faire

Pour l’enseignant

Certaines mesures sont à mettre en place en classe sans tarder :

    • Lire les consignes écrites
    • Limiter la copie : donner plus de temps, l’aider à finir un travail écrit
    • Aérer les documents, grossir les caractères
    • Connaître précisément les difficultés de l’élève par son observation et s’appuyer sur les bilans et les échanges avec la famille pour envisager des réponses pédagogiques adaptées : recourir à l’organisation d’équipes éducatives
    • Ne pas hésiter à consulter les sites spécifiques (site France-dyslexies.com, www.coridys.asso.fr, ...), le BCU de juin 2001

A la maison

    • Proposer aux parents de continuer à lire des histoires, d’écrire sous la dictée de l’enfant, de préserver au mieux l’aspect plaisir du contact avec l’écrit
    • Ne pas se décourager devant la lenteur des progrès et la durée des rééducations

 

Ne pas minimiser les signaux d’alerte.

 
Collège Jacques MONOD – Avenue du Capitaine de Corvette Paul Brutus - 13170 LES PENNES MIRABEAU – Responsable de publication : Mme la Principale
Dernière mise à jour : lundi 22 février 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille